Vous êtes ici

Application aérienne de produits phytosanitaires

L'arrêté du 31 mai 2011 a rendu plus contraigantes les conditions dans lesquelles les traitements aériens peuvent être réalisés. La situation antérieur était basée sur une simple déclaration et les produits utilisés ne bénéficiaient pas d'une évaluation spécifique.

Depuis 2011, et conformément aux dispositions communautaires introduites par la Directive "utilisation durable des pesticides", une dérogation préalable à l'intervention doit être accordée. il faut pour cela que le demandeur apporte la preuve qu'il n'existe aucune solution alternative terrestre.

Dans ce cadre, la DGAL a organisé 4 réunions avec les filières de chaque type de culture afin de trouver des solutions alternatives. L'objectif du Ministère de l'Agriculture étant de déterminer un plan d'action pour sortir des traitements aérien. Ce mode opératoire concerne principalement 4 cultures : la banane, le riz, le maïs et la vigne.

A l’issue des réunions auxquelles la Fédération a été conviée, il ressort qu’aucune solution technique n’est à ce jour envisageable.

La Fédération demande la mise en place de recherches développements auquelles des entreprises de travaux seraient associées.

Could not connect: