Vous êtes ici

Métiers

EDT sur le Salon Terres en fête

pour attirer les jeunes vers les entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux

 

Table-ronde

« Comment attirer plus de jeunes vers les
Entreprises de travaux agricoles, ruraux et forestiers ? »

 

A l’invitation de la FNEDT et de EDT Hauts de France, s’est tenue à Terres en fête le 8 juin 2018, une table-ronde pour répondre aux difficultés de recrutement de jeunes qualifiés des ETARF de la région.

C’est dans ce salon agricole de 20 ha, où plus de 450 exposants présentent les nouveautés et innovations aux professionnels comme au grand public venu en famille ou en groupes scolaires, que EDT a choisi de réunir les acteurs de la formation et de l’emploi pour mettre en lumière la richesse des débouchés en ETARF.

 Échanges ouverts par Gérard Napias, Président de la FNEDT

 

Intervenants :

  • Sophie Merlier, Conseillère régionale des Hauts de France, Présidente du GEIQ 3A, Dirigeante de l’ETA Merlier-Lequette
  • Pascal Burel, responsable de formation au Lycée de Savy-Berlette (CFA)
  • Clément Deleye, responsable Service agricole de Tereos
  • Cyril Bailly, jeune professionnel, conducteur d’engins et mécanicien agricole à l’ETA Ledent

Le président Gérard Napias a remercié les participants et souligné combien ils étaient de bons représentants du métier des ETARF. Les ETARF se sont un parc de machines toujours plus perfectionnées (un engin agricole en ETA, c’est presque un Airbus !), avec des hommes et des femmes passionnés, qualifiés, en constant perfectionnement pour répondre aux évolutions du secteur, des attentes des clients, des changements climatiques, et ainsi participer à la compétitivité de l’agriculture française.

La formation est donc au cœur des EDT, et notamment initiale pour donner aux jeunes les clés d’une bonne insertion mais aussi et surtout les moyens de progresser tout au long de la vie.

Si les réformes successives et multiples ont tendance à déstabiliser les chefs d’entreprise, tant en termes de financements que dans les modalités et contenus, la proximité avec les établissements de formation permet de participer à la qualité des enseignements et de favoriser l’insertion de jeunes qualifiés et motivés dans des entreprises qui peinent à recruter.

C’est pourquoi, au niveau national, les EDT sont dans une démarche volontaire avec les ministères en charge de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, mais aussi de l’agriculture et de l’alimentation, et aux côtés du FAFSEA pour multiplier les actions de rapprochement des mondes éducatifs et économiques, et développer les initiatives dans les territoires, comme ici en Hauts de France.

 

 

Messages clés des intervenants

Sophie Merlier

Le Conseil régional est fortement investi dans le développement de l’enseignement professionnel, et en particulier de l’apprentissage. Les aides qu’il propose, tant financières que d’accompagnement des jeunes et des entreprises, vont être enrichies de nouveaux dispositifs pour une meilleure information sur les métiers et les formations, afin d’aider les jeunes et les familles à définir un projet avec une orientation choisie. EDT Hauts de France et le Conseil régional ont déjà initié des travaux pour que les prescripteurs de Proch’emploi connaissent précisément les débouchés dans les ETARF.

Elle a également présenté les promesses des carrières dans les Entreprises de travaux agricoles, ruraux et forestiers : une passion récompensée par un quotidien toujours en mouvement, loin de la routine, une polyvalence qui permet de progresser, l’association d’une activité agricole, au contact de clients variés, et l’usage de technologies de pointe.

 

Pascal Burel

 

Formateur depuis plus de 20 ans, Pascal Burel prépare les jeunes aux professions agricoles et notamment à rejoindre les ETA. Il est responsable de la formation en apprentissage Conducteur de travaux en ETA au CFA de Savy-Berlette. A ce titre, il aide des jeunes à définir un parcours de formation. La question clé est le projet professionnel et l’appétence aux technologies. S’épanouissent en ETA les jeunes qui ont envie de mouvement, de voir des évolutions dans leur carrière, et qui ont un intérêt poussé pour le machinisme agricole.

Les professionnaliser c’est leur donner les compétences leur permettant de prendre rapidement en main les différentes machines, avec le souci responsable de la sécurité. Les maitres d’apprentissage leur apportent une formation pratique adaptée aux machines de l’entreprise, ainsi qu’à la relation avec leurs clients. Il est important et nécessaire de leur faire confiance et de progressivement les responsabiliser pour leur permettre de participer au développement de l’entreprise.

Pour faire découvrir les métiers et formation l’établissement va à la rencontre des collégiens, ouvre ses portes à tous, organise des visites d’entreprise et des témoignages de professionnels en classe.

 

Clément Deleye

 

Pour ce responsable Service agricole de Tereos, coopérative betteravière, les ETA sont des partenaires. La relation va bien au-delà de la prestation de conduite, les échanges sont constants pour répondre au mieux aux besoins de chaque parcelle.

Il note que le niveau d’expertise des ETA répond aux enjeux industriels pourtant en constante évolution. Les ETA sont un maillon clé dans l’agriculture des Hauts de France qui est très compétitive à l’international, en ce qu’elles sont aussi bien au service des agriculteurs que des coopératives, savent intervenir avec réactivité et valeur ajoutée.

Il a également rappelé que choisir une carrière agricole c’est s’offrir le plus beau bureau du monde, et que dans les Hauts de France c’est un terrain de plus de 2 millions d’hectares !

 

 

Cyril Bailly

C’est la passion pour le machinisme agricole qui a guidé l’orientation de Cyril Bailly au collège, puis l’envie de multiplier les expériences, avoir un quotidien loin de la routine, et participer à une aventure d’entreprise qui l’ont mené vers les ETA. Après un Bac pro Maintenance des matériels agricoles, un BTS GDEA (Génie des équipements agricoles, Cyril a suivi en apprentissage la formation Conducteur de travaux en ETA dans l’entreprise Ledent où il est depuis salarié.

C’est après une campagne en saisonnier que Cyril a rejoint l’entreprise pour son apprentissage. ETA dynamique, elle permet à Cyril Bailly de mettre en œuvre ses acquis en marketing, gestion, et bien sûr en conduite et maintenance. Il note combien la diversité des prestations et les échanges avec l’équipe lui permettent de progresser chaque année. A 23 ans, Cyril devient chef d’équipe pour la saison de récolte de légumes.

 

Conclusion de Jean-Marie Lemaire, Président d’EDT Hauts de France

Le Président Lemaire a remercié les intervenants pour la qualité des échanges qui ont su mettre en lumière les spécificités des ETA des Hauts de France, la force du trio Formateur-Jeune-Chef d’entreprise levier de développement des ETA, ainsi que les personnes venues suivre cette table-ronde et les questions posées.

Tous se sont retrouvés sur le stand pour poursuivre les échanges et découvrir les outils de promotion des formations et des métiers des ETARF.

Cette table-ronde fut également l’occasion de rencontrer des établissements de formation, notamment forestiers, de la région pour nouer des partenariats avec EDT Hauts de France, et de poursuivre la diffusion des outils (affiches, guides, dépliants, cas pratiques, vidéos).

 

Organisée dans le cadre de la convention de coopération signée entre les ministères en charge de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, et de l’agriculture et de l’alimentation, le FAFSEA et la FNEDT.

 

7000 offres d’emplois à pourvoir chaque année dans les entreprises de travaux agricoles et forestiers

 

 

La FNEDT, a participé à la rédaction du nouveau Guide des Métiers de l’Agriculture 2013 publié par l’ANEFA et l’APECITA.

 

 

Outil pédagogique destiné à l’usage des professionnels de l’orientation, il est, depuis 2004, l’ouvrage de référence pour conseiller et accompagner les jeunes en orientation.

A l’occasion de cette nouvelle édition 2013, le Guide des Métiers de l'Agriculture fait peau neuve avec la création de nouvelles fiches métiers, de nouveaux témoignages, 13 filières et plus de 90 métiers représentés.

Retrouvez les métiers des entreprises de travaux agricoles et forestiers dans la rubrique dédiée Entreprise de travaux et services à l’agriculture et aux territoires et dans la rubrique Forêt et première transformation-Scierie. 

Cette nouvelle édition papier s’enrichit de deux nouvelles fiches métiers pour le secteur des entreprises de travaud et services à l'agriculture et aux territoires 

La fiche métier  Assistant(e) administratif(ve) en entreprise de travaux agricoles, réalisée en 2011 par la FNEDT

La nouvelle fiche métier Conducteur de travaux en entreprise de travaux agricoles, un emploi/métier accessible à partir de la formation TGCETA lancée en 2011, et actuellement dispensée dans quatre centres de formation du réseau MFR.

Découvrez les fiches métiers ci-dessous.