Vous êtes ici

Agro-équipements

SALON DES ETA

La prochaine édition du Salon des ETA se tiendra les 13 et 14 décembre 2017 au Centre des Expositions du Mans (72).

En quelques mots le Salon des ETA c'est :

  • 1 concept unique en France exclusivement réservé aux entrepreneurs agricoles, ruraux, forestiers, et à leurs équipes : conducteurs d'engins, mécaniciens, personnel administratif etc...
  • 30 000 m² d'exposition couverte et 20 000 m² en extérieur pour la prise en main de vos produits
  • 250 marques attendues représentées par les fournisseurs nationaux
  • 12 000 visiteurs attendus
  • 83% des ETA venus en équipe en 2015
  • 100% des visiteurs devant votre stand grâce à l'allée unique de circulation
  • 1 rendez-vous biennal au coeur de la zone ETA
  • 1 salon uniquement sur préinscription, avec validation par l'équipe du salon

Pour toutes informations complémentaires : http://www.saloneta.com

LE MARCHE DES AGRO-EQUIPEMENTS POUR 2017

Le 7 mars dernier, le syndicat allemand de la machine agricole faisait preuve d’un optimisme mesuré pour 2017 après les « turbulences de 2016 sur les marchés sauf pour la France « la plus importante destination des exportations de machines agricoles ». Le retour des achats à l’Est, en Russie + 50 % et en Ukraine + 70 % après des années difficiles donne de l’optimisme. En 2017, la VDMA s'attend à une consolidation avec un CA de  production totale de 7,1 milliards d'euros contre 7.2 en 2016. Un mois plus tard, le 6 avril, le syndicat des industriels de l’agro-équipement français confirmait le retournement du marché qui s’est produit mi 2016 allait continuer en 2017.

Après un premier semestre 2016 en fanfare dopé par le suramortissement « Macron », les ventes de machines ont plongé avec la chute des rendements et des prix des céréales bas. La production laitière qui souffre toujours de prix bas, les crises sanitaires comme la crise aviaire, les prix bas des céréales font que le marché restera morose en 2017 même si tout n’est pas sombre : la production porcine va beaucoup mieux, la viticulture reste en forme.

Le message d’Axema à ses adhérents qui produisent en France est simple : exporter au maximu. Un second message sur le marché français cette fois retiendra l’attention des adhérents Axema et les EDT. En 10 ans, selon Axema qui s’appuie sur le RICA, le poids de la prestation de services agricoles (les ETA) a doublé en France.

Le 16 avril dernier sont parus les chiffres des immatriculations de tracteurs au premier trimestre en France. Elles sont en recul de 28,4 % par rapport au premier trimestre 2016. Les régions céréalières sont les plus touchées avec des baisses pouvant atteindre jusqu’à 60 % dans l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire.